Rova (21 ans)

Je suis rentrée à Zazakely à 15 ans. Avant j'étais dans l'école publique de la ville et j'ai connu Zazakely pour qu'ils m'aident à trouver et à financer des cours d'anglais. Je faisais de la danse à Zazakely avec les plus jeunes en échange du payement du collège. Je vivais avec ma maman et mon frère. Mon papa est à Tulear. Pendant mon enfance je ne l'ai jamais vu. C'est à 19 ans, au moment du bac, que j'ai voulu aller le voir. On communique maintenant par téléphone et il sait que j'ai eu un bébé et il était content. Il est professeur de mathématiques dans un collège, ma maman est vendeuse dans une gargote. Pour l'instant, elle habite avec moi et mon mari dans la ville d'Antsirabé. Elle va rester jusqu'à quand mon bébé aura 5 mois, après mon mari et moi, on va partir dans un autre quartier. On va louer une maison.

Mon mari travaille chez un tailleur de pierres, il est vendeur de pierres précieuses en ville d'Antsirabé. C'est lui qui amène l'argent à la maison. Je l'ai connu par la danse, il présentait la boxe dans la même salle où j'étais.

Je suis originaire de Tuléar. J'ai un frère, il a 14 ans et je n'ai pas de soeur. Mon frère est toujours à Zazakely, il mange à Zazakely, il vient pour les devoirs en fin de journée. Je l'aide pour l'école, je lui explique les devoirs. Moi,j'étais bonne à l'école.

Mes parents se sont séparés quand j'avais 6 mois. Maman m'a beaucoup aidée. Papa pas du tout. Mon papa a refondé une nouvelle famille. . J'ai 3 demi-frères et 2 demi-soeurs. Ils habitent avec papa, je les ai vus une seule fois. De la famille de maman, j'ai 2 oncles et 3 tantes. Du côté de papa, je ne sais pas. Un oncle habite à côté de maman, un à Tuléar, un à Tana , un autre à Majunga. Un oncle est médecin, l'autre instituteur, un est retraité de la poste. Les tantes sont institutrice et paysanne. Je peux leur téléphoner quand il y a u n problème. S'ils peuvent, ils viennent.

Tous les 7 ans j'assiste avec ma famille au Famadihana de mon grand-père et de grand-mère maternels.

Les évènements qui ont marqué ma vie sont le départ de papa (même si j'étais bébé ça a eu de l'influence sur ma famille), quand j'étais 1ère en course de vitesse lors d'un concours national d'athlétisme à 14 ans et puis quand je suis rentrée à Zazakely. Je suis contente car c'est important pour ma vie et pour mes études. Jusqu'à quand je suis rentrée à Zazakely, ma maman a payé les études toute seule, puis elle a été un peu aidée par l'ancienne directrice de Zazakely.

A Zazakely, j'aimais beaucoup la colonie de vacances (on faisait des activités extra-scolaires comme la danse, les bracelets brésiliens, des broderies) et les cours du soir . Zazakely m'a aidée pour mon français, surtout par le contact avec les vasaha de Zazakely et je retrouvais des ami(e)s.

Quand j'ai eu le bac, j'ai fait une année à l'université en journalisme à Antsirabé, j'ai fini la première année même si j'étais enceinte, je me suis mariée et ensuite seulement j'ai accouché de mon bébé.

J'ai le projet de commencer à travailler. Un oncle fait les services techniques dans les bureaux pour les voitures, il va m'aider à entrer travailler dans le service. Je vais apprendre dès que le bébé aura 6-7 mois. Si je travaille bien, je voudrais reprendre les études de journaliste. Je pourrais étudier à la maison. Ça peut se faire si j'étudie à la maison ou à la bibliothèque. Je connais quelqu'un qui a fait ça pour la gestion. Les études seraient payés par mon mari et par moi-même.

Monsieur le directeur de Zazakely m'a beaucoup aidée. On a par exemple été ensemble au cyber pour envoyer des mails, on a fait les comptes de mes études ensemble (car mes études étaient payées par une famille en Suisse liée à l'association Zazakely et c'est le directeur qui gérait cet argent), il m'a aidée pour le bac. Je venais le soir à Zazakely pour étudier. L'enseignante aussi m'a aidée. A Zazakely je trouvais de l'argent pour mes études. Je pouvais enrichir mes connaissances et mes relations.

A l'extérieur de Zazakely,j'avais une amie avec qui j'étudiais. Elle fait la communication à l'ESSVA. Ma maman a été très importante pour moi, et encore maintenant. Elle me préparait la nourriture quand j'allais à l'école, quand je suis malade elle m'amenait chez le docteur. Moi je l'aidais pour la gargote, Je l'aidais le matin avant d'aller à l'école. Je me réveillais à 4h, j'étudiais 1 heure, je travaillais avec ma maman, puis j'allais à l'école, A 18 h, j'allais aux cours du soir jusqu'à 19h30. Après j'aidais de nouveau ma maman à préparer la nourriture pour la gargote. J'allais dormir à 9h. Même pendant les examens, j'avais ce rythme de travail. Maintenant ma maman m'aide pour mon bébé.

A Zazakely, les enfants doivent mieux respecter les encadreurs. Du côté des enseignants, ça allait bien comme ça.

Si mon comportement est bien, les gens me respectent, si tu respectes les autres, les autres te respectent. Un comportement bien est par exemple celui de dire bonjour aux plus grands, de communiquer avec les autres. Je suis croyante, je suis pratiquante. Je prie après le repas et avant de dormir pour que Jésus me protège avec ma famille. Quand tu fais le bien, Jésus m'aide toujours

"Ny soa atao levenam-bolo" (le bien que tu as fait, ça fait plaisir).

Je remercie la famille Counet et Zazakely. Je serais différente s'il n'y avait pas eu Zazakely. Je n'aurai pas de bac et pas accès à l'université. Je travaillerais avec ma maman à la gargote. Je pense qu'avec l'argent que je gagnerai, je pourrais aider ma maman.

Contact

Association Zazakelysuisse
Sur Ville 9
CH - 1136 Bussy-Chardonnay

info[at]zazakelysuisse.ch

IBAN CH96 8044 5000 0047 4091 1/CHF

IBAN CH98 8044 5000 0047 4097 2/€

Newsletter

Partenaires