Ando (20 ans)

Je m'appelle Ratiandraibé Ando Miarisoa, j'ai 20 ans, je suis étudiante en Hôtellerie et Restauration en 3ème année. Je suis fille unique, mes parents sont divorcés et je vis avec ma mère.

J'ai vécu à la campagne jusqu'à l'âge de 4 ans, ensuite ma mère m'a inscrite à l'école privée catholique à Antanarivo. Nous avons eu du mal à survivre, ma mère a décidé de déménager dans la ville d'Antsirabé. Dans cette ville agricole, j'étais inscrite dans une école privée pour terminer mon école obligatoire. Une religieuse nous aidait pour les frais scolaires et a engagé ma mère.

A 5 ans, je suivais les cours et j'aidais ma mère dans son travail. Ma mère n'arrêtait pas de travailler, nous n'avons pas une minute de repos, pour moi Noël n'a jamais existé. Nous avons élevé des cochons. Une fois, j'ai eu une mauvaise note et j'ai nettoyé la porcherie comme punition. Je n'ai jamais raté une classe, les problèmes quotidiens ne m'ont pas découragée.

En 2006, j'ai réussi mon BEPC, c'est un examen pour passer au lycée. Je n'ai pas été prise à l'école publique, je me suis donc inscrite dans un lycée privé qui se trouve à la brousse, c'était à 45 minutes à pied. Nous avons eu une gargote, mais la crise politique a affecté l'économie du pays et celle de la population. Les gens ne pouvaient plus s'acheter ni gouter ni à manger, les clients de la gargote se faisaient rares. La vie devient de plus en plus dure. Nous avons toujours essayé d'être fortes et nous n'avons pas cessé de prier.

En 2009, j'ai passé le baccalauréat. Pour ces études j'ai fait appel à une famille suisse que je connaissais pour m'aider à les financer. J'ai choisi de suivre les cours de l'école supérieure dans l'hôtellerie et la restauration en pensant pouvoir aider ma mère à la gargote. Durant cette première année, j'ai beaucoup de plaisir et je suis une des meilleures cuisinières de ma classe. J'ai pu commencer un travail à « Couleur Café » maison d'hôte pendant les week-ends, ce qui m'a permis de gagner un peu d'argent (deux euro par jour). J'ai participé à un stage dans un grand hôtel 5 étoiles, c'était impressionnant. Mais l'important c'est d'apprendre et montrer que l'on est capable de travailler, j'ai montré aux gens que ce n'est pas l'apparence qui compte, mais c'est l'intelligence. En parallèle, je travaille pour gagner de l'argent. J'ai presque travaillé dans tous les hôtels d'Antsirabé, j'ai suivi une formation de la pratique en cuisine. Je n'ai pas arrêté de faire des progrès, je ne me suis jamais découragée malgré les problèmes rencontrés. Puis je me suis interrogée sur l'abandon de mon père, pourquoi est-il parti ? Chez nous, quand les enfants manquent d'éducation, ils commencent à voler, à prendre de la drogue ou de la cigarette.

L'année scolaire 2010-2011 est terminée, chaque année est toujours une réussite. Ma mère m'a toujours appris : « ny mahasoa aloha vao ny mafinaritra », c'est-à-dire « pense pour ton bien d'abord, le plaisir te suivra », ma priorité est de réussir les études et d'avoir un bon métier. Maintenant, je suis en troisième année. Je n'ai plus le temps de travailler à Couleur Café alors j'ai trouvé une nouvelle activité à l'école. Je suis en même temps étudiante et je fournis des légumes et des fruits. Les collègues de classe et les autres étudiants de l'université se moquent de moi, mais c'est sûr qu'ils ne réussiront pas avant moi. Mon but est d'acquérir des expériences pour que je m'habitue au travail, en même temps que de gagner un peu d'argent.

Contact

Association Zazakelysuisse
Sur Ville 9
CH - 1136 Bussy-Chardonnay

info[at]zazakelysuisse.ch

IBAN CH96 8044 5000 0047 4091 1/CHF

IBAN CH98 8044 5000 0047 4097 2/€

Newsletter

Partenaires