Fiadanantsoa

 

Informations principales

 

Dispensaire 6Dispensaire

Le CSB (centre de soins de base) est actif. Un docteur y travaille. 

Le cap des 100 consultations par mois est atteint.

Un 4x4 a été acheté pour le transport de cas médicaux particuliers et accouchements compliqués en ville. 

 

 

Maternité 2Maternité

La maternité a été fiancée par le projet "Ça Roule de Source".

Elle est mainteant inaugurée et ouverte aux mamans des environs.

24 bébés sont nés depuis l'ouverture. Et 8 mamans (en plus des 24) ont été conduites à l'hôpital d'Antsirabe. 

Malgré le peu de naissances, la maternité montre son utilité en permettant aux mamans d'avoir des visites prénatales et postnatales, ainsi que des vaccins pour les bébés.

 

Journaliers 3Agriculture

 La récolte de cette année s'annonce bonne. 

 La récolte de riz sert à nourrir une partie des enfants de Mahazine. 

La majorité des champs est utilisée afin de cultiver riz, haricots, pommes de terre, maïs et magoc. 

Quatre journaliers y travaillent.

 

Ferme 5Élevage

Une ferme a été construite. Elle comprend un poulailler, un clapier, une porcherie, une étable, une grange et une remise.

Si les animaux sont en suffisance, ils sont revendus à Mahazine, pour les repas des enfants. 

Le lait des vaches est revendu au profit de l'association. 

Les animaux présents en ce moment à la ferme sont des vaches, des veaux, des zébus, des poules, des poussins et des cochons. 

 

Classe 2Apprentissages

Les cours ont repris début février. Une nouvelle formatrice a été engagée et 5 apprenties sont actuellement en cours de formation. 

 

 

Une journée à Fiadanantsoa 

 

Janvier 2019 

Texte avec images 

 

Le dispensaire ouvre ses portes à 8 heures. Les habitants des Fouctans environs ont la possibilité de consulter gratuitement un médecin, Michel, ou une sage femme, Aina, selon leur besoins. À leur arrivée, ils s’installent sur un banc entre l’accueil et les salles de consultations et attendent leur tour. À la fin de leur entretien, les patients retournent à l’accueil chercher les médicaments qui leur ont été prescrits. Les médicaments sont donnés à la pièce, afin de ne pas les utiliser à mauvais escient, de ne pas gaspiller et de faire économiser les  malades. Il s’agit alors de leur participation financiaire au dispensaire. 

Ainsi se déroulent les rendez-vous médicaux et la prise de médicaments jusqu’à 11 heures, avec en moyenne 5 patients par matinées. 

À la maternité, les mères ont la possibilité de venir jour et nuit accoucher, dans une salle appropriée. La sage femme qui travaille pour  les soins prénataux la journée est également présente sur place la nuit en cas de besoin. Une fois l’accouchement terminé, les femmes et leur enfant restent une douzaine d’heures allongés dans une pièce qui leur est destinés. La moyenne par mois et de 6 accouchements. 

Lorsque des accouchements ne se passent pas bien, ou que des soins plus poussés sont nécessaires, une voiture est disponible afin de faciliter le trajets des patients jusqu’à un hôpital en ville. 

Pendant ce temps, les journaliers travaillent dans les champs afin d’entretenir les récoltes. En ce moment, leur travail était de cercler le riz, c’est à dire retirer toutes les mauvaises herbes qui envahissent les champs. Lorsqu’ils ne s’occupent pas du riz, ils se préoccupent des autres cultures, comme les haricots, les pommes de terre, le maïs ou le magnoc. 

Souvent, un des 4 journaliers reste à la ferme afin de prendre soins des animaux: poules, vaches, cochons, zébus,… 

Leur journée débute aux alentours de 7 heures. Leur pause de midi, de 11 heures à 14 heures leur permet de rentrer chez eux afin de manger. Si le temps le permets, ils reviennent travailler l’après-midi, jusqu’à 16 heures. Cependant, lors de la saison des pluies, les violentes averses les empêchent de rester aux champs. Dans ce cas, ils restent chez eux mais rattrapent leur temps plus tôt le matin, par exemple. 

Du côté enseignement, les choses se remettent en place. Quelques inscriptions ont été données et de nombreuses affiches ont été placardées dans les fouctans alentours pour encourager les jeunes à se rendre à Fiadananatsoa pour commencer un apprentissage. La nouvelle vague d’apprentis débutera fin janvier, avec une nouvelle formatrice, Alice, qui se prépare déjà à assurer son poste. 

Finalement, le site est protégé jours et nuits par un gardien. 

 

Membres sur place 

 

  • Directrice : Ramarovavy Orolie
  • Gérante : Ratiandraibe Ando
  • Médecin : Rosiers Jean Michel
  • Sage-femme : Randrianarisoa Aina
  • Femme de ménage : Landy.
  • Journaliers: Landy, Naivo, Charlie, Bery, Rakoto, Patrick.

 

Constitution de Zazakely

Contact

Association Zazakelysuisse
Sur Ville 9
CH - 1136 Bussy-Chardonnay

info[at]zazakelysuisse.ch

IBAN CH96 8044 5000 0047 4091 1/CHF

IBAN CH98 8044 5000 0047 4097 2/€

Newsletter

Marché de Noël

Marché de Noël 2019: 7 décembre, 9h00-19h00, Chaniaz

Eleves 30